Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Accueil | Recherche alphabétique | Recherche numérique | Recherche thématique

P 119

GIDE, ANDRÉ 1869-1951

Fonds André Gide - 1936. - 1 pièce de document textuel.

Notice biographique:
André Paul Guillaume Gide naît à Paris le 22 novembre 1869. Dans sa jeunesse, il partage son temps entre la Normandie et le Languedoc, port d'attache de ses parents. Son père, Paul Gide, professeur de droit à l'Université de Paris, laisse tôt son fils à la protection de son épouse puisqu'il meurt le 28 octobre 1880; l'enfant est alors élevé par une mère claviniste dévouée. André Gide entre à l'école Alsacienne en 1877, établissement qu'il fréquente irrégulièrement à la suite de troubles de santé fréquents. Cette succession de maladies amène le futur écrivain à recevoir la plupart de son éducation à la maison. À treize ans, Gide tombe amoureux de sa cousine Madeleine Rondeaux et en 1895, année de la mort de Mme Paul Gide, ils unissent leur destinée par la célébration de leur mariage. Durant cette période, Gide devient le père d'une fille illégitime, Catherine Gide. En 1938, quarante-trois ans après son mariage avec l'écrivain, son épouse s'éteint.
En 1887, André Gide entre en rhétorique à l'École Alsacienne et l'année suivante s'inscrit en philosophie au lycée Henri-IV, institution qu'il quitte à la fin du premier trimestre pour travailler seul. En juillet 1889, il est reçu bachelier et en 1891 il publie son premier livre qu'il intitule Les cahiers d'André Walter, suivra Le Traité du Narcisse (1892), Les Nourritures terrestres (1896), Le Prométhée mal enchaîné (1898), La symphonie pastorale (1919), L'école des femmes (1929) et plusieurs autres textes. Lors de ses temps libres, l'écrivain français apprécie la lecture de Flaubert, Virgile, Goethe, Renan et de multiples autres auteurs. Lors de son passage à Paris en 1891, il fait la rencontre d'Oscar Wilde avec lequel il entretient une bonne amitié. Il voyage par la suite régulièrement notamment en Afrique, en 1893 et 1894, où il apprendra différentes conventions sur la moralité et la sexualité. Ses réflexions lui servent de base psychologique pour les ouvrages L'Immoraliste (1902)  et La porte étroite (1909). De son second voyage en Afrique en 1926,  il rapporte également deux ouvrages: Voyage au Congo(1927) et Le Retour du Tchad (1928). Tous ces écrits et plusieurs autres le conduisent en 1947 au prix Nobel de littérature.
À travers les années et les voyages, André Gide collabore à la revue l'Ermitage (1896) où il échange avec Paul Claudel, Henri Ghéon, Jammes et Paul Valéry. En 1909, son nom est associé à la fondation du journal influent La Nouvelle revue française dans laquelle il publiera moult articles et essais. L'écrivain français André Gide décède le19 février 1951 à Paris.
Sources:
Portée et contenu:
Le fonds témoigne des liens entretenus par André Gide.
Le fonds comprend une lettre d'André Gide, adressée à une dame et datée du 5 janvier 1936.
Source du titre composé propre:
Titre basé sur le créateur du fonds.
Source immédiate d'acquisition:
Transfert des bibliothèques.
Instrument de recherche:
Description sommaire et provisoire (bordereaux de transfert).
Original

2001.10.01 NP

Haut de page

© 2008 - Division de la gestion de documents et des archives