Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Accueil | Recherche alphabétique | Recherche numérique | Recherche thématique

P 315

PARIZEAU, ALICE 1927-1990.

Fonds Alice Parizeau. - 1945-1990. - 8,19 m de documents textuels et iconographiques. - 1 carte. - env. 5 photographies.

Notice biographique:
Alice Poznanska Parizeau est née à Luniniec près de Cracovie en Pologne le 25 juillet 1927. La fille de Stanislas et de Brosnislawa Poznanska (pianiste de concert) débute son éducation primaire à Cracovie et remporte le premier prix au concours littéraire des Écoles secondaires. Très jeune elle est recrutée comme agente de liaison dans l'armée de Libération durant la Deuxième guerre mondiale et elle est faite prisonnière de guerre à Bergen-Belsen (Allemagne), après l'insurrection de Varsovie. Cet épisode lui vaut  la Croix de guerre à la Libération pour l'honorer de son courage face à l'ennemi. À la suite de ces événements, elle est envoyée à Paris pour poursuivre ses études; elle obtient un Baccalauréat ès Lettres en 1948, une licence de droit en 1953  et un certificat en sciences politiques (1953). En 1955, elle rejoint le Québec et décide de rester momentanément, puisqu'un poste dans une bibliothèque se présente. Elle épouse en 1956 un  Québécois, Jacques Parizeau, et de son union naît deux enfants: Bernard et Isabelle. D'abord responsable de l'organisation de la bibliothèque économique dans une banque, elle devient officier de réhabilitation pour la Ville de Montréal. Par la suite, elle évolue comme responsable des stagiaires étrangers au Département de criminologie de l'Université de Montréal (1970) et entre comme journaliste à Cité Libre et à La Presse. Mme Parizeau assume également un poste de rédactrice pigiste à Radio-Canada et collabore à quelques revues dont Châtelaine, la Patrie et McLean. Entre 1969 et 1990, Mme Parizeau effectue des recherches au Centre de criminologie comparée de l'Université de Montréal où elle accepte d'abord le poste de secrétaire générale et ensuite celui de titulaire de recheche (1972).
En fonction de ses actes et paroles, des prix et distinctions s'offrent à cette grande dame. En effet, l'année 1975 marque la Citation Présidentielle de l'American Society of Criminology et, en mai 1977, elle reçoit le Certificat de Citoyen de Mérite du Conseil du Civisme de Montréal. Mme Parizeau contribue généreusement, en outre, au paysage littéraire québécois par la publication de multiples romans, nouvelles, rapports et articles. Les ouvrages les plus connus sont sans doute Les solitudes humaines (1962), Fuir(1963), Survivre (1964), Une Québécoise en Europe "rouge" (1965), Côte-des-Neiges (1983), La charge des sangliers (1982) et Une femme (1992). Récipiendaire en 1982 du premier Prix européen de l'Association des écrivains de langue française (ADELF) pour son roman, Les lilas fleurissent à Varsovie, Mme Parizeau s'implique grandement dans des colloques, conférences, séminaires et événements littéraires. Témoins de sa générosité et de sa grandeur, un établissement d'enseignement et une salle d'exposition portent son nom: l'École Alice-Parizeau. Mme Alice Poznanska Parizeau s'éteint à la suite d'une longue maladie, le 30 septembre 1990 à Outremont.
Portée et contenu:
Le fonds témoigne de la vie personnelle et des multiples activités professionnelles de Mme Alice Poznanska Parizeau dans les domaines universitaires, journalistiques et littéraires. Il illustre également les prix et honneurs qui lui ont été décernés, les recherches qu'elle a menées et les sujets qui la passionnent.
Le fonds comprend des notes biographiques, de la correspondance, des critiques littéraires, divers rapports, des cartes de souhaits et des documents relatifs à des organismes multiples et aux prix qu'il lui ont été décernés. Il contient également des comptes, des souvenirs de voyages, des cartes routières de différents pays, des partitions de musique, des photographies, des manuscrits, différents textes, des publications et de la documentation, des projets de romans, d'articles et d'émissions, des pièces de théâtre, des revues, des dossiers de presse, des journaux personnels, un testament olographe et enfin un certificat.
Source du titre composé propre:
Titre basé sur le créateur du fonds.
Source immédiate d’acquisition:
Don de M. Jacques Parizeau.
Langue des documents:
Certains documents sont rédigés en polonais.
Restriction à la consultation:
Une partie des documents est restreinte à la consultation jusqu'en 2021.
Documents reliés:
Fonds de la Famille Parizeau (P 28) et Fonds du Cercle du livre de France (P 62).
Originaux.

2013.03.19 CD.

Haut de page

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives