Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Accueil | Recherche alphabétique | Recherche numérique | Recherche thématique

P 347

MILLER, ÉMILE 1884-1922

Fonds Émile Miller . - 1913- 2003. - 0,27 m. de documents textuels. - 1 photographie N & B.

Notice biographique:
Émile Miller est né à Saint-Placide (Québec) en 1884, il fait ses études élémentaires à l'École du village. Son père l'inscrit à l'École normale Jacques-Cartier, d'où il sortira avec un diplôme en 1906. C'est là qu'il prend vraiment goût à la géographie.
Après avoir tâté de l'enseignement et de l'assurance quelques années, Émile Miller entre à la municipalité de DeLorimier comme assistant secrétaire-trésorier et passe à la fonction publique (archives) de la ville de Montréal au moment de son annexion en 1909. En 1917, il devient et demeurera chef du secrétariat de la Société Saint-Jean-Baptiste jusqu'à sa mort en 1922.
Émile Miller commence tôt à écrire. Dès 1905, il publie dans les journaux et les revues et se fait remarquer par sa «Géographie illustrée du jeune âge», parue dans l'Album universel en 1906. À la Société Saint-Jean-Baptiste, il organise des programmes culturels, prononce lui-même quantité de conférences et collabore souvent à diverses revues nationales, géographiques et pédagogiques, dont l'Oiseau Bleu pour les jeunes qu'il dirige et où il propage une nouvelle géographie.
En 1920, l'Université de Montréal le nomme professeur de géographie à sa nouvelle Faculté des Lettres en même temps que l'abbé Lionel Groulx en histoire. Il y donne des cours de géographie générale et de géographie du Canada et enseigne également la géographie humaine à l'École des sciences sociales, économiques et politiques, fondée elle aussi en 1920 par Édouard Montpetit. Il avait auparavant publié en 1912 Terres et peuples du Canada, qui reste son meilleur ouvrage. Après son décès, son ami fidèle, l'abbé Adélard Desrosiers, fera paraître Géographie générale (1924), composée de ses manuscrits.
Autodidacte, conférencier, écrivain et professeur, Émile Miller a renouvelé l'esprit de la géographie au début du siècle. Il a réagi contre la géographie descriptive, énumérative et encyclopédique pour favoriser l'éclosion d'une géographie plus intelligente. Qu'il ait publié Pour qu'on aime la géographie (1921) s'avère très significatif à cet égard. Non seulement il a été l'initiateur d'une géographie explicative, mais il l'a aussi orientée vers des thèmes généraux plus que régionaux. Par la parole et par la plume, il a précocement transfiguré la géographie dans le milieu montréalais. Les témoignages élogieux de Victor Morin, Omer Héroux et Édouard Montpetit, à l'occasion de sa mort prématurée, soulignent fortement son talent, son rôle initiateur et sa profonde influence.
Source: http://www.geog.umontreal.ca/geog/Miller.htm
Portée et contenu:
Le fonds contient des publications d'Émile Miller et d'autres le concernant, un recueil d'articles publiés par Émille Miller, un carnet de notes, de la correspondance et une photographie d'Émile Miller.
Source du titre propre composé:
Titre basé sur le créateur du fonds.
Source immédiate d’acquisition:
Don du Département de Géographie.
Restriction à la consultation :
Aucune restriction.
Instrument de recherche:
Description sommaire et provisoire.
 

2007.01.22  MC

Haut de page

© 2008 - Division de la gestion de documents et des archives