Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Accueil | Recherche alphabétique | Recherche numérique | Recherche thématique

P 362

TESSIER-POTVIN, MICHELINE 1932-2006  

Fonds Micheline Tessier-Potvin. – 1921-[200-]. – 60 cm de documents textuels et autres documents.

Notice biographique:
Micheline Tessier-Potvin naît à Paris de parents canadiens le 21 juillet 1932. Elle reçoit sa première formation de chant à l’École normale de musique de Westmount de 1945 à 1949. Elle se perfectionne ensuite à New York, de 1953 à 1957. Durant deux étés (1955, 1956), elle fait un stage au Festival de Marlboro, où elle chante en concert cantates et mélodies. À cette époque, elle fréquente également la Julliard School of Music. Micheline Tessier-Potvin étudie ensuite l’italien et le russe, respectivement à la Berlitz School of Language et à l’Université McGill. Elle obtient un baccalauréat en enseignement secondaire (B.E.S.) en 1970 et, finalement, un certificat en traduction de l’Université de Montréal en 1990. En 1960, elle épouse Gilles Potvin (voir le fonds P 299), avec qui elle aura quatre enfants. Micheline Tessier-Potvin meurt le 25 février 2006.
Micheline Tessier-Potvin débute sa carrière aux Festivals de Montréal en 1957, puis à l’Opera Guild of Montreal l’année suivante. En 1959-1960, elle tient plusieurs rôles au Landestheater de Detmold (Allemagne), avec lequel elle a signé un contrat, et se produit dans plusieurs autres villes allemandes. Elle revient ensuite à Montréal où elle travaille avec Bernard Diamant. Elle fait aussi ses débuts à la Compagnie d’Opéra canadienne en 1961 et donne des récitals pour les Community Concerts les deux années suivantes. Elle se produit également à la radio et à la télévision de la Société Radio-Canada. Micheline Tessier-Potvin forme ensuite le trio Bel Canto et part en tournée pour les Jeunesses musicales du Canada de 1963 à 1965. Tour à tour soliste pour l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre de chambre McGill et l’Orchestre du Centre national des arts d’Ottawa, elle chante aussi avec l’Orchestre symphonique de Bordeaux, à Carnegie Hall et tient plusieurs rôles au Théâtre lyrique de Nouvelle-France. En 1968, elle se rend en U.R.S.S. pour y chanter Tosca et Madama Butterfly, de même qu’un récital de mélodies françaises à la télévision de Moscou. À partir de 1971, elle se consacre surtout à l’enseignement, d’abord à l’École normale de musique (1967-1969), à l’UQÀM (1969-1974), puis au Cégep Lionel-Groulx (1974-1976). Elle dirige ensuite le département de musique du Collège Marguerite-Bourgeoys de 1976 à 1983. En 1981, Micheline Tessier-Potvin est nommée directrice générale adjointe des Jeunesses musicales du Canada, puis directrice artistique en 1985, poste qu’elle occupera jusqu’en 1990. L’année suivante, elle est nommée directrice artistique de l’Opéra-comique du Québec. Elle sera finalement membre du conseil d’administration (1977-82) puis présidente (1982-1983) du Conseil canadien de la musique, ainsi que présidente de la Conférence canadienne des arts (1983-1984), qui la nommera membre honoraire à vie en 1994. En plus de cette distinction tardive, Micheline Tessier-Potvin a été Lauréate chant de l’AMQ en 1950, boursière des Concerts Sarah-Fischer (1951), des Amis de l’art (1952) et du Gouvernement du Québec (1955, 1957). En 1957, finalement, elle reçoit une première médaille à l’unanimité au Concours international d’exécution musicale de Genève.
Portée et contenu:

Le fonds témoigne de la carrière de chanteuse, d’administratrice ainsi que de professeure de Micheline Tessier-Potvin.

Le fonds se compose de programmes de spectacles, de coupures de presse, de publications, de photographies et de contrats d'artistes qui documentent la carrière artistique de Mme Tessier-Potvin. Il contient des dossiers qui témoignent de son engagement professionnel au sein d'organismes du domaine musical : Conseil canadien de la musique, Jeunesses musicales du Canada et autres. Deux dossiers témoignent des activités d'enseignement de Mme Tessier-Potvin au Collège Marguerite-Bourgeoys. Enfin, le fonds contient divers enregistrements sonores, dont certains inédits qui documentent les débuts de sa carrière artistique.

Source du titre composé propre:
Titre basé sur le créateur du fonds.
Collation:
Le fonds contient également 353 photos n. & b., 39 photos coul., 14 bandes sonores, 6 disques compacts, 19 microsillons et 2 films 16mm.
Source immédiate d'acquisition:
Don de Nicolas Potvin le fils de la créatrice du fonds.

Restriction à la consultation
Il n’ya pas de restriction à la consultation.

Instrument de recherche:
Description sommaire et provisoire.
Originaux et copies.

2010.02.11 ML

Haut de page

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives