Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Accueil | Recherche alphabétique | Recherche numérique | Recherche thématique

P 396

Carrier, Louis-Georges 1928-2016
Aquin, Hubert 1929-1977

Fonds Louis-Georges Carrier et Hubert Aquin. -- 1948-1997. -- 10,5 cm. de documents textuels. - 1 photographie N & B.

Notice biographique:

Louis-Georges Carrier, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur à la radio, à la télévision et au cinéma. Louis-Georges Carrier est né en 1928 à Détroit, Michigan (États-Unis). Arrivé au Canada en 1933, il fait ses études secondaires au Collège Sainte-Marie en même temps qu'Hubert Aquin. Durant leurs années de collège, Aquin et Carrier écriront dans une revue : Les Cahiers d'Arlequin. Il obtient plus tard une maîtrise ès arts à l’Université de Montréal (1952). Il étudie par la suite le théâtre à la Sorbonne (Paris). Il entre à la radio Radio-Canada pour laquelle il écrira des textes et réalisera des émissions. Il porte à la scène et à la télévision des textes d’auteurs étrangers (Musset, O’Neil, Camus, Shakespeare, etc.) et des auteurs québécois (Aquin, Dubé, Jasmin, Languirand, etc.). Réalisateur prolifique à l'ONF et à la télévision de Radio Canada, il innove dans les télé-théâtres comme Le Monde de Marcel Dubé (1968-1974) et réalisera aussi plusieurs émissions d’Hubert Aquin entre 1954 et 1972. Il a aussi réalisé des films comme Louis-Joseph Papineau – Le demi-dieu (1961), et des séries télévisées comme Laurier (1987). Il travaille également au théâtre, notamment au Théâtre de Marjolaine où il monte des comédies musicales entre autres Ne ratez pas l’espion qu’il a écrit avec Hubert Aquin. Louis-Georges Carrier est un des membres fondateurs de l’Association des réalisateurs de Radio-Canada. Il reçoit le Prix Victor-Morin de la Société Saint-Jean Baptiste de Montréal en 1981. Il est membre Honoraire de l'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ). Louis-Georges Carrier est considéré comme un des pionniers de la fiction télévisuelle québécoise. Il est décédé le 2 décembre 2016.

(Source : Contrat d’acquisition du fonds Louis-GeorgesCarrier Hubert Aquin, Wikipédia, Dictionnaire des auteurs de langues française, en Amérique du Nord pp 241-242)

Hubert Aquin naît le 24 octobre 1929, à Montréal. Il fait ses études secondaires au Collège Sainte-Marie. Il obtient une licence en philosophie de l'Université de Montréal en 1951 et étudie par la suite à l'Institut d'études politiques de Paris. À son retour à Montréal, il est embauché à Radio-Canada où il occupe divers postes de 1954 à 1959. Il est durant cette période auteur, réalisateur et également cadre de haut niveau. Ensuite, à partir de 1960, il travaille comme pigiste, comme journaliste, auteur de télé-théâtres, radiothéâtres et émissions radiophoniques documentaires jusqu’à la fin de sa vie. 1960 et 1961 sont des années particulièrement riches au niveau journalistique, aux émissions Carrefour et Premier plan : il y fait des dizaines d’entrevues, avec des personnalités de renom. Il travaille également de 1959 à 1963 à l'Office national du film, comme réalisateur, producteur, auteur et scénariste.

Au début des années 1960, il milite pour l'indépendance du Québec, entre autres au sein du Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN). Il est brièvement vice-président du comité exécutif régional pour la région de Montréal  du RIN (1964) et membre de l’exécutif du RIN (1967-1968). Hubert Aquin est aussi professeur de littérature entre 1967 et 1974 dans plusieurs institutions, soit au Collège Sainte-Marie, à l'Université du Québec à Montréal, à la State University of New York (Buffalo) et à l'Université Carleton à Ottawa. En 1975, il est embauché en tant que directeur littéraire aux Éditions La Presse. Il perd son poste un an plus tard à la suite de la parution d'une lettre ouverte dénonçant les politiques culturelles de cette maison d'édition face aux oeuvres québécoises.

Les premiers textes d’Hubert Aquin datent de la fin des années 1940. Il écrit dans le Quartier Latin, dont il est le directeur pour une année (1950-1951). En 1953, de Paris, il est journaliste-correspondant pour l’Autorité; il y interviewe plusieurs personnalités du monde culturel et littéraire. En 1956-57, il participe aussi à la chronique littéraire du journal Le Vrai. À la fin des années cinquante et dans les années soixante ses textes paraissent dans diverses revues, entre autres chez Parti pris, Le Magazine MacleanVoix et images du pays et la revue Liberté, dont il est directeur en 1961-62. Hubert Aquin est auteur des romans Prochain épisode (1965), Trou de mémoire (1968), L'Antiphonaire (1969), Neige noire (1974) et d’essais Point de fuite (1971), Blocs erratiques (1977). Il a aussi écrit des textes pour le théâtre, la radio et la télévision.

Hubert Aquin reçoit en 1968 le Prix du Gouverneur général du Canada qu’il refuse pour des raisons politiques. En 1970, il obtient le Prix de la province de Québec et le Prix Athanase-David en 1972. Il reçoit également le Prix littéraire de La Presse (1974) et le Grand Prix littéraire de la Ville de Montréal (1975). Connu pour ses romans avant-gardistes, Hubert Aquin influence la culture contemporaine québécoise en tant qu'activiste, essayiste, cinéaste et homme des médias. Hubert Aquin se suicide à Montréal le 15 mars 1977.

(Sources : Wikipédia, Encyclopédie canadienne [en ligne], Dictionnaire des auteurs de langue française, en Amérique du Nord pp 22-23, Nino Gabrielli, Une entrevue d'Hubert Aquin avec Aldous Huxley : Premier plan, 12 juin 1960 : http://hdl.handle.net/1866/10101 et Hubert Aquin, militant du RIN : http://hdl.handle.net/1866/10483).

Portée et contenu:

Le fonds témoigne des rapports amicaux et professionnels entre Louis-Georges Carrier et Hubert Aquin.

Le fonds se compose des séries suivantes :
A Correspondance reçue,
B Manuscrits et tapuscrits d’Hubert Aquin,
C Notes de travail de Louis-Georges Carrier et Hubert Aquin,
D Écrits sur Hubert Aquin,
E Biographie de Louis-Georges Carrier,
F Photographie de Louis-Georges Carrier.

Source du titre composé propre:
Titre basé sur le créateur du fonds.
Source immédiate d'acquisition:

Don de Louis-Georges Carrier en 2013.

Instrument de recherche:
Champagne, Michel et Emmanuel Dor. Répertoire numérique détaillé du fonds Louis-Georges Carrier et Hubert Aquin.
Originaux et copies.

2016.12 09. MC

Haut de page

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives