Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Accueil | Recherche alphabétique | Recherche numérique | Recherche thématique

P 416

Rouillard, Jacques 1945 -

Fonds Jacques Rouillard. -- 1920-2010. -- 92 cm. de documents textuels, 29 photographies, 60 cassettes audio.

Notice biographique:

Jacques Rouillard est historien spécialiste de l'histoire des travailleurs et du syndicalisme au Québec.

Jacques Rouillard, né à Rouyn, le 28 septembre 1945. Il obtient une licence ès lettres en histoire (1969) et une maîtrise en histoire (1971) à l’Université Laval. Il obtient un doctorat en histoire à l’Université d’Ottawa en 1976. Après avoir enseigné à l’université McGill (1974) et à l’Université York (1975-1978), il devient professeur adjoint à l’Université de Montréal en 1978. Il est par la suite professeur agrégé (1981) puis professeur titulaire (1989). Il a dirigé pendant plusieurs années le programme de mineure en études québécoises de l'Université de Montréal.

Jacques Rouillard participe en 1972 à la création du Regroupement des chercheurs en histoire des travailleurs et travailleuses du Québec (RCHTQ) avec d'autres spécialistes du mouvement ouvrier. Au Québec, il est un des spécialistes sur l'histoire syndicale. Il a publié de nombreux articles et plusieurs volumes, dont deux synthèses du syndicalisme québécois Histoire du syndicalisme au Québec : des origines à nos jours en 1989 et Le syndicalisme québécois. Deux siècles d’histoire en 2004, une édition révisée du premier volume qui comprend un chapitre sur les années 1985-2003.

Les intérêts de recherche de Jacques Rouillard portent sur les groupes sociaux qui composent la société québécoise, notamment en étudiant l’histoire du patronat et celle des travailleurs et travailleuses. Il s’intéresse aussi aux historiens, largement ignorés, qui font partie du courant libéral d’interprétation de l’histoire du Québec. Ses travaux montrent notamment que les grandes étapes de syndicalisation au Québec sont les mêmes que celles des autres sociétés nord-américaines, que les syndicats internationaux (nord-américains) dominent le paysage syndical et que les travailleurs québécois développent une conscience collective aussi vigoureuse qu'en Ontario et aux États-Unis (niveau de syndicalisation, propension à la grève, etc.). Il remet en question l’interprétation voulant que la Révolution tranquille marque l’entrée des Franco-québécois dans le monde moderne après un siècle de « grande noirceur ». À son avis, le Québec représente depuis longtemps une société distincte et diversifiée soumise tout autant aux influences européennes que nord-américaines. M. Rouillard a été nommé professeur émérite par l'Université de Montréal en 2016.

Souces :Jaques Rouillard Wikipedia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Rouillard. Consulté le 11 avril 2016.
Jacques Rouillard  sur le site Web du Département d’histoire de l’Université de Montréal. http://histoire.umontreal.ca/repertoire-departement/vue/rouillard-jacques/. Consulté le 11 avril 2016.

Portée et contenu:

Le fonds témoigne des recherches et des enseignements de Jacques Rouillard.

Le fonds se compose de principalement d'enregistrements sonores d'entrevues réalisées auprès de la main-d'oeuvre ouvrière canadienne-française du textile et de la chaussure aux États-Unis dans les années 1980. Le fonds comprend également des documents qui tracent l'historique du Syndicat des professeurs de l'Université de Montréal pour la période 1933-2005, des documents produits par le Comité de révision du SPGUM de la Charte de l'Université de Montréal et des documents au sujet de la préparation du programme "Mineur en études québécoises" offert à l'Université de Montréal.

Source du titre composé propre:
Titre basé sur le créateur du fonds.
Source immédiate d'acquisition:

Don de Jacques Rouillard en 2015.

Instrument de recherche:
Description sommaire et provisoire.
Originaux et copies.

2016.04.11 MC

Haut de page

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives