Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Accueil | Recherche alphabétique | Recherche numérique | Recherche thématique

P 433

BUJOLD, ÉMILIEN 1921-2012

Fonds Émilien Bujold. - 1935-1946 - 0,28 mètres de documents textuels et autres documents.

Notice biographique:

Né à Saint-Charles-de-Caplan en Gaspésie en 1921, Émilien Bujold arrive à l'âge de 2 ans à Montréal où son père est nommé surintendant pour la construction du bâtiment central de l'Université de Montréal. Après des études chez les Clercs de Saint-Viateur ainsi qu'au Collège de l'Assomption, il étudie  de 1939 à 1945 à la section d'Architecture de l'École des Beaux-Arts de Montréal. Durant cette période, il devient le président de la Section d’Architecture. Il décroche chaque année plusieurs premiers prix puis finalement la Médaille de bronze de l'Institut Royal d'Architecture du Canada. Il reçoit aussi une bourse pour étudier à l'École des Beaux-Arts de Paris mais la désorganisation consécutive à la guerre en France ne lui permettra pas de réaliser ce projet. Il rencontre Pauline Malo, étudiante à l'École des Beaux-Arts, qu'il épouse en 1946. Elle contribue ensuite à certains de ses projets d'architecture en y intégrant des éléments de décoration intérieure et elle participe à la création de son cabinet d'architecte. Ils auront trois enfants.

Sa carrière débute au bureau de l'architecte Lucien Parent, auquel il a été présenté par Ernest Cormier, un ami de son père. Il travaille avec ce dernier au chantier de l'Oratoire Saint-Joseph vers 1944 et 1945, d'abord durant ses études en architecture et par la suite comme architecte.  Après cette première expérience, il rejoint l'équipe du bureau de l'architecte Roland Dumais. En 1949, il amorce sa pratique privée à Montréal. La réalisation de résidences dans le contexte du développement domiciliaire de l'après-guerre constitue alors une part importante de ses travaux. Il collabore entre autres avec la Société Centrale d'Hypothèques et de Logement au projet Malborough Courts à Ville St Laurent. Par la suite, il travaille en association avec Paul La Branche (dit aussi Labranche), un architecte installé à Drummondville. Pendant une vingtaine d'années, il conçoit les plans et supervise une équipe de jeunes architectes alors que Paul La Branche obtient les contrats et assure la gestion des projets. Ils réalisent alors, au centre du Québec  plusieurs églises, presbytères, édifices commerciaux, écoles, centres de santé ou administratifs. Dans toutes ses réalisations, il favorise les artistes et collabore avec eux: Jordi Bonet, Claude Vermette, Robert Lapalme et autres.

Vers la fin des années 60, il continue sa pratique seul. Il réalise  alors les plans pour plusieurs écoles et résidences. Il travaille aussi à transformer le Noviciat des Pères Ste Croix en Centre de traitement pour les alcooliques Domrémy (CEGEP Gérald Godin). Il s’associe  avec les architectes Blain et Beaudoin pour la réalisation de l’École secondaire Henri-Bourassa à Montréal-Nord. En 1971, il obtient un poste d'architecte principal pour Travaux Publics Canada, donne des conférences à travers le Canada et devient par la suite gestionnaire de projets importants dont l'intégration des oeuvres d'art pour les édifices gouvernementaux. Il demeure à cet emploi jusqu'en 1990, date de sa retraite.  Durant les années suivantes, il produit de nombreuses aquarelles. Passionné pour la conservation du patrimoine architectural de Montréal, il obtient en 2005 un prix de l'Opération Patrimoine Architectural de la Ville de Montréal ainsi que le grand prix de la Maison Coup de Coeur de l'Île de Montréal pour sa résidence. Il décède en mai 2012.

(Source : Informations provenant de la famille)

Portée et contenu:

Le fonds d'Émilien Bujold témoigne principalement des études de l'architecte québécois.

Plus spécifiquement, le fonds contient des notes de cours dactylographiées, le diplôme d'architecte d'Émilien Bujold, de la correspondance, des photographies prises par Émilien Bujold durant les cours d'architecture à l'École des Beaux-Arts de Montréal ou encore des photographies de travaux universitaires, des dessins d'architecte (dont certains réalisés à l'aquarelle) et un projet de fin d'études, soit un dessin d'architecture de très grand format (aussi appellé ''Charette'') d'un projet de cathédrale.

Source du titre composé propre:
Titre basé sur le créateur du fonds.
Collation:
Le fonds contient 28 cm de documents textuels. - 31 photographies en noir et blanc. - des aquarelles couleur. - 1 mosaïque noir et blanc.
Source immédiate d'acquisition:

Don de Mmes Claudine et Josseline Bujold.

Instrument de recherche:
Description sommaire et provisoire.
Documents connexes:
Fonds P286 Émilien J. Bujold architecte 1945-1991, Société d’histoire de Drummond.
Originaux et copies
 

2018-03-19 FCM

Haut de page

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives