Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Premier recteur laïque de l’Université de Montréal

Fonds Roger Gaudry, 1913-2001 (P0106)


 

Roger Gaudry

Photographie de Roger Gaudry, recteur de l’Université de Montréal (1965-1975).
Université de Montréal. Division de la gestion de documents et des archives. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10236,

Né le 15 décembre 1913 à Québec, Roger Gaudry est l’un de nos grands spécialistes de la chimie. Avant sa carrière universitaire, il fit ses études primaires au pensionnat de Saint-Louis de Gonzague, avant de poursuivre ses études secondaires au Petit Séminaire du Québec. En 1933, il obtint son baccalauréat ès arts de l’Université Laval et la médaille de Gouverneur générale du Canada. De 1933 à 1937, il étudie à l’École Supérieure de Chimie (maintenant Faculté des Sciences de Laval), où il reçoit le diplôme de Bachelier ès sciences appliquées. Ses brillantes études et ses qualités personnelles lui valent la bourse Rhodes, ce qui lui permet de mener des recherches pendant deux ans à la prestigieuse Université britannique d’Oxford.

Le déclenchement de la seconde guerre mondiale en 1939, l’oblige à revenir au Canada, où il obtint, en 1940, le titre de Docteur ès Sciences à l’Université de Laval. Scientifique et administrateur réputé, il reçut, au cours de sa carrière plusieurs, prix et distinctions. Son expérience dans l’enseignement et son rôle dans la recherche scientifique, le font accéder aux plus hautes fonctions universitaires. Il devint ainsi le premier recteur laïc de l’Université de Montréal (1965-1975), succédant à Mgr Irénée Lussier. Sous son administration, l’Université se dote d’une nouvelle charte, adoptée le 12 Août 1967, qui rompt avec les anciennes façons de faire de l’Université de Montréal. On peut dire, sans avoir peur de se tromper que Roger Gaudry a redonné à l’Université une valeur nouvelle, notamment par la réorganisation et la modernisation de l’institution.

En 1975, Roger Gaudry quitte le poste de Recteur mais reste attaché à l’Université de Montréal. Jusqu’à son décès en 2001 il demeure actif, et est membre de plusieurs conseils et comités scientifiques sans oublier son action en faveur de diverses œuvres humanitaires. En guise de reconnaissance de son dévouement, et afin d’honorer son rôle dans le développement de l’Université et dans la mise en valeur de la recherche scientifique, l’Université de Montréal donne, en 2003, son nom au Pavillon principal qui est désormais connu sous le nom de Pavillon Roger-Gaudy.

 

 

Roger Gaudry, le scientifique

Une fois son diplôme de Docteur ès Sciences en poche, Roger Gaudry est nommé chargé de cours en chimie à la Faculté de Médecine de l’Université de Laval, premier non-médecin à obtenir cette charge. En 1945, il accède au rang de professeur agrégé, puis devient professeur titulaire, poste qu’il occupe de 1950 à 1954. Durant cette période, son remarquable leadership en enseignement et ses travaux dans le domaine des acides aminés, attirent plusieurs jeunes étudiants. Il mit également sur pied un important laboratoire de biochimie, véritable fourmilière où doctorants, étudiants à la maîtrisent et au baccalauréat travaillent sous sa direction. Roger Gaudry était non seulement un conférencier apprécié, mais aussi un auteur et un co-auteur prolifique, ayant signé près d’une centaine de communications et articles scientifiques traitant surtout de la chimie organique et biologique. Ses travaux de recherches appréciés tant par la communauté scientifique canadienne qu’internationale le feront trois fois récipiendaire du prix scientifique de la province du Québec. Il fut aussi nommé président de l’institut de chimie du Canada (1955-1956).

En 1954, Roger Gaudry quitte l’université de Laval pour l’un des plus grands laboratoires de recherches pharmaceutiques du Canada et des États-Unis. En effet, il assuma le poste de directeur adjoint au sein des laboratoires de recherches de la firme Ayerst, McKenna et Harisson. Cette compagnie ne tarda pas à le nommer, en 1957, directeur de recherches, puis en 1963, vice-président de toute la compagnie, tout en lui conservant sa fonction de directeur de recherches

 

 

Roger Gaudy, le recteur

En pleine Révolution tranquille, le 1er juin 1965, Roger Gaudry devint recteur de l’Université de Montréal. Sa nomination annoncée par Son Éminence le Cardinal Paul-Émile Léger, Archevêque de Montréal et Chancelier de l’Université était agréée par la Sacrée Congrégation des séminaires et universités. Depuis sa création comme institution en 1919, c’est la première fois que l’Université de Montréal mettait un laïque à sa tête.

Roger Gaudry avec Daniel Johnson

Roger Gaudry, remettant un doctorat honorifique à Daniel Johnson premier ministre du Québec en 1967.
Université de Montréal.Division de la gestion de documents et des archives. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10236.

Au moment de son entrée en fonction, Roger Gaudry déclara que l’Université devra dorénavant aspirer à une « réelle liberté académique qui exclut toute intolérance, tout sectarisme ». En outres, afin de faire face aux nombreux problèmes que connaissait l’Université de Montréal, Roger Gaudry n’hésita pas à lancer des chantiers de réflexions sur sa réorganisation. C’est, ainsi qu’en septembre 1965, il annonça un programme de réflexion, sur les rôles et les tâches de l’administration et du service de l’enseignement, sur le problème de l’accroissement du nombre d’étudiants, sur l’encombrement de fonctions reliées à certaines spécialités, les moyens financiers et sur le rôle des diplômés dans l’évolution de l’Université de Montréal.

En 1972, dans le cadre de la restructuration de l’Université, Roger Gaudry mit en place la Faculté des Arts et des Sciences (FAS), la Faculté des études supérieures (FES) et l’intégration de l’École de médecine vétérinaire. En 1969, il procéda à l’ouverture d’un important centre de recherches mathématiques. Dans un esprit de concertation et de réflexion, il fit adopter une nouvelle charte civile prévoyant la constitution de trois instances qui existent encore à ce jour : le Conseil, l’Assemblée universitaire et la Commission des études. Roger Gaudry a fait de l’Université de Montréal un lieu d’attraction pour les visiteurs de marque : diplomates et hommes politiques, comme l’ex président de France Charles de Gaulle en 1967 et Habib Bourguiba de Tunisie en 1968 pour ne nommer que ceux-là.

Conférencier très actif aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, son intérêt pour la recherche scientifique, le poussa à entreprendre plusieurs voyages, notamment en Iran (1972), au Togo (1975, 1979), dans les Caraïbes (1975), à Mexico (1978), au Pérou (1973), à Londres (1978), en Israël (1974), à Paris (1969), à Bordeaux (1978), à Moscou (1975) et en Chine (1973). On remarque sa présence à l’occasion de nombreux évènements scientifiques, collation de grades ou remise de doctorats honorifiques décernés à différentes personnalités telles que Diori Hamani, président du Niger en 1966 et Daniel Johnson premier ministre du Québec en 1967.

Durant cette période, Roger Gaudry reçoit lui-même plusieurs Doctorats Honoris Causa : En Juin 1966, il reçoit un Doctorat en droit de Université de Toronto; en octobre 1966, le Collège Militaire Royal de Kingston lui décerne un Doctorat en Sciences; en mai 1967, l’Université de la Colombie Britannique le fait Docteur en droit; en juin 1967 l’Université McGill lui remet un Doctorat en droit; en octobre 1967, il est reçu Docteur par l’Université de Clermont-Ferrand en France; en mai 1968, un Doctorat honorifique en droit lui est décerné par l’Université St. Thomas de Fredericton au Nouveau-Brunswick; en mai 1969, l’Université de Brock de Ste. Catherines en Ontario lui remet un Doctorat en droit; en mai 1969, il est nommé Docteur en droit de l’Université Bishop à Lennoxville; en mai 1970 un Doctorat honorifique en Sciences lui est donné par l’Université de la Saskatchewan à Regina.

 

 

Roger Gaudry, implications associatives et honneurs

Le fonds Roger Gaudry contient aussi de nombreux documents relatifs à ses activités associatives, tant scientifiques et administratives que communautaires. On y découvre qu’il fut d’abord membre de la Société Royale du Canada (1954), membre du New York Academy of Sciences (1959), président de l’Association canadienne des boursiers Rhodes (1960-1961), membre du Conseil des gouverneurs et du Comité exécutif de l’Université de Montréal (1961-1965), membre du Conseil de la Société de Chimie Industrielle de France (1960), membre du Conseil de recherches pour la défense du Canada (1962-1968), membre du Comité du prix de la fonction publique du Canada pour services insignes en 1968, membre du Conseil Gouvernemental (1965), membre du Conseil national de recherches du Canada (1963-1968), membre du Bureau de direction de l’Institut national du cancer (1963) et nommé membre honoraire à vie de la Corporation des chimistes professionnels du Québec (1964).

En plus de ce qui précède, il fut membre du Conseil d’administration de l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française (AUPELF) (1965), vice-président puis président du Conseil des Sciences du Canada (1966-1972), membre de l’Académie du monde latin (1967), membre de l’Institut de la vie de Paris (1968) et président de l’Association des universités et collèges du Canada (1969-1971). De 1970 à 1974, il est nommé membre du Conseil de l’Association Internationale des universités (A.I.U). En 1970, il devient membre du Conseil économique du Canada, Président de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) et membre du Conseil du Trust général du Canada. En 1972, il se joint à l’Association des Pharmaciens de l’Industrie du Québec en plus de devenir, de 1974 à 1976, président du Conseil de l’Université des Nations Unies, membre du Conseil des sciences du Canada (1975), membre du Conseil d’administration d’ALGAN Canada (1978) et membre honoraire de l’Association Customer Relationship Management Entreprise (CRMA) en 1979.

En 1983, Roger Gaudry fut président de la Fondation humanitaire Jules et Paul-Émile Léger. Enfin, il fut aussi, nommé en 1990, président du Conseil du réseau canadien de recherches en sciences neurologiques

.Le parcours imminent de Roger Gaudry en tant que scientifique et administrateur lui a fait recevoir les plus brillantes récompenses, décorations et honneurs. Parmi les plus mémorables on peut citer le prix de la Société Royale en 1958, la médaille de l’Association canadienne-française pour le savoir (ACFAS) en 1958, la médaille des anciens de Laval en 1965, la décoration de Compagnon de l’Ordre du Canada en 1968 et sa décoration de grand Officier de l'Ordre national du Québec en 1992.

Roger Gaudry recevant l'Ordre du Canada

Roger Gaudry, recevant le titre de compagnon de l’Ordre du Canada en 1968,il est décoré par le Gouverneur Général du Canada Roland Michener.
Université de Montréal. Division de la gestion de documents et des archives. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10236.

 

Écrit par : Haddouche Omar et Azibi Fadila


Références bibliographiques :

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10238. Correspondance et documents « Ayerst », 1968-1973.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10238. Correspondance et documents présidence d’honneur, 1968-1972.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10238. AUPELF, visite aux Caraïbes (1978), Bordeaux (1978) et Lomé (TOGO, 1975).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10238. Documents de l’A.I.U : Séminaire Lomé (1979) et séminaire à Mexico (1978)

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10238. Programme de séjour et visite de Monsieur et Madame Gaudry en Iran (1972).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10238. Prix de la fonction publique du Canada pour services insignes.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Monsieur Roger Gaudry, premier recteur laïque. Coupures de presse, articles de revue et journaux.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Réunion de confrontation sur politique scientifique, Paris 1969.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Association Internationale des Universités (1972-1974).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Dossier, Académie du Monde Latin.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Visite Général De Gaulle (1967).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Révision de la charte de l’Université de Montréal (Juillet 1967).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Soutenance de Thèse. Roger Gaudry D. Sc à l’Université de Laval (06 Juin 1940).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10237. Association Canadienne de la Gestion de la Recherche, CRMA (1979).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10236. Coupures de presse.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 10236. Voyage en Israël (1974).

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106).
Contenant 10236. Photographies et évènements historiques.

Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal. Fonds Roger Gaudry (P0106). Contenant 197. Parchemins. Membre et vice président du Conseil des Sciences du Canada (1969), Membre  du Conseil Economique du Canada (1970), Membre du Conseil de Recherche pour la Défense du Canada (1965).


Liens internet :

Liens internet :

Bilan du siècle. Roger Gaudry (1914-2001) scientifique.
[En ligne] URL : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/biographies/675.html (Consulté le 18 février 2012).

Fonds Roger Gaudry. Division des Archives de Montréal. 
[En ligne] URL : http://www.archiv.umontreal.ca/P0000/P0106.html (Consulté le 22 février 2012)

Université de Montréal. Biographie du chercheur. 
[En ligne] URL :http://rechercheudem.clients.sys-tech.net/no_cache/la-recherche-a-ludem/la-vitrine-de-la-recherche/prix-et-distinctions/les-prix-en-recherche/informations/?tx_stchercheurs_pi1%5Buid%5D=42&cHash=ecadb
5771ecd225d46ccf7962e07aa95
 (Consulté le 2 Mars 2012)

Ordre National du Québec. Vidéo de remise de l’insigne de grand officié (1992). Roger Gaudry. 
[En ligne].URL : http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/video.asp?annee=1992&grade=grand-officier&id=33&nom=gaudry-roger&persiste=1 (Consulté le 04 Mars 2012).

Ordre National du Québec. Roger Gaudry (1913-2001). Grand officier (1992).
[En ligne]. URL : http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=33 (Consulté le 04 Mars 2012)

Marc Lebuis. Point de Bascule. L’U de M, une université laïque fondée par des catholiques.
[En ligne].URL :http://pointdebasculecanada.ca/articles/1315.html (Consulté le 08 Mars 2012)

Maxim Huard. Quartier Libre. L’U de M et ses pavillons. Qui est Roger Gaudry. 
[En ligne]. URL : http://quartierlibre.ca/wp-content/uploads/2011/03/QLvol18no13_9mars2011_LowRes2.pdf (Consulté le 09 Mars 2012)

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives
.