Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Collation des grades

La collation des grades désigne le moment où l’Université procède publiquement à la remise des diplômes aux étudiants(es). La collation des grades fait partie intégrante de la vie universitaire.

La première « collation solennelle des grades » a eu lieu le 28 mai 1926 au Théâtre Saint-Denis. Dans les règlements révisés de l’Université de Montréal en 1927, on indique le protocole qui régit cet événement.

« La collation des grades a lieu à 9h30 de l’avant-midi.

La première collation comprend :

  • les doctorats ad honorem (honoris causa) de l’Université et des facultés
  • les doctorats à titre académique (facultés, écoles) par les secrétaires des facultés et écoles
  • les doctorats à titre professionnel (ex : médecine)
  • Le groupe de docteur en médecine reprend sa place et prononce le serment d’Hippocrate.

La deuxième collation comprend :

  • la remise des diplômes des licences
  • la remise des diplômes des baccalauréats
  • la remise des diplômes de fin d’études
  • le secrétaire de chaque faculté et école proclame les lauréats. À mesure que ceux-ci se présentent, le recteur leur applique la main droite sur l’épaule.

La troisième partie de la collation est la proclamation, par le secrétaire de chaque faculté ou école des certificats d’études supérieures et des diplômes spéciaux.

La cérémonie se termine par la proclamation des prix spéciaux. Ceux que l’Université accorde sont annoncés par le Secrétaire général; le secrétaire de chaque faculté ou école proclame les prix accordés par chacune d’elles.

L’élève qui, pour une raison grave acceptée par le doyen, ne peut pas être présent reçoit son grade in abstensia. »

Le 11 mars 1969, l’Université a adopté une résolution à l’effet que désormais seraient invités à la Collation des grades les étudiants(es) qui reçoivent un grade supérieur.

Autre texte : La collation des grades: un spectacle du haut savoir

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives