Rechercher dans :

Division de la gestion de documents et des archives

Les étudiants / les étudiantes

Les étudiants (1) sont la raison d’être de l’Université. Sans eux point d’université. Quelle a été la situation des étudiants depuis la création de l’Université en 1876, à titre de succursale et surtout depuis 1920, lorsqu’elle a obtenu son autonomie ?

La charte de l’Université, en 1920, indique à l’article 9 : « l’Université a pour objet de donner conformément aux principes catholiques, l’enseignement supérieur dans ses facultés et ses écoles professionnelles ». (2)

L’Université n’est pas seulement un endroit où on vient apprendre des matières académiques mais aussi un lieu régit par un cadre moral et religieux. En 1930 les règlements (3) de l’Université stipule à cet effet les points suivants :

Article 87. La fréquentation des salles de jeu, des cabarets, des maisons louches, est interdite de la façon la plus rigoureuse. Les blasphèmes, les propos obscènes, l’abus de l’alcool, les actes qui révèlent de l’irréligion, de l’immoralité, ou qui compromettent le prestige de l’Université sont réprimés par les peines les plus sévères et même par l’expulsion.

Article 93. Tous les étudiants doivent remplir fidèlement leurs devoirs de religion. On recommande avec instance aux élèves la pratique de la confession et de la communion fréquentes.

Article 94. Chaque dimanche ou jour de fête d’obligation, l’aumônier des étudiants dit, dans la chapelle universitaire, une messe spéciale aux étudiants et leur donne une instruction appropriée.

Admission à l'université

Dans la même veine, tout étudiant qui désire s’inscrire à l’université devait faire preuve de sa bonne conduite : (4)

En se présentant pour l’immatriculation, tout étudiant doit déposer:

Article 19d. Un double certificat de moralité, l’un signé par son curé ou pasteur, l’autre par les autorités de l’université ou collège qu’il a fréquenté antérieurement.

La santé des étudiants est également une préoccupation de première importance lors de son admission :

Article 89. Les étudiants sont rigoureusement tenus d’observer les lois de l’hygiène, de la propreté, de la politesse, de l’ordre et de la morale chrétienne…

Dans l’annuaire général de l’Université pour l’année 1955-1956, on indiquait que l’étudiant devait fournir une preuve de vaccination antivariolique. Dans l’annuaire général de 1965-1966, on dit ce qui suit :

Service de santé
Cet organisme, après la visite médicale obligatoire établit le dossier de santé des étudiants de première année et s’assure que ceux-ci reçoivent tous les soins et traitements dont ils pourraient avoir besoin.

Vie étudiante

L'AGEUM a su créer une vie sociale, artistique et sportive à l’Université de Montréal.

Il faut ajouter à ces éléments, l’initiation qui était et qui est demeurée, pour l’étudiant qui fait son entrée à l’université, la première épreuve qu’il doit passer pour faire partie de la « bande ». L’AGEUM faisait également imprimer un « annuaire des étudiants ». En plus d’y trouver tout ce qui concerne cette association et ses activités, chaque étudiant est inscrit par ordre alphabétique, la discipline dans laquelle il étudie, son adresse personnelle et son numéro de téléphone.

Les obligations d’ordre morale qui témoignent d’une certaine époque ont pris fin avec la charte de 1967. Faut-il rappeler que cette charte consacrait un caractère laïc et public puisqu’il fallait l’adapter « aux conditions nouvelles résultant de la profonde évolution de l’université ».

Diplômés

À la fin de ses études, l’étudiant diplômé de l’université continue d’y être un membre parce qu’il est aussitôt intégré à l’Association des diplômés de l’Université de Montréal (DUM) .


(1) Pour le texte, le masculin désigne à la fois les étudiants et les étudiantes.

(2) Charte de 1920.

(3) Règlements révisés de 1930.

(4) Idem

© 2010 - Division de la gestion de documents et des archives